Raconter avec une image: Re:Zero kara hajimeru isekai seikatsu

Yopple, les gueux!
Le genre isekai, c’est le cancer, mais pourtant, c’est mon dada! (Que voulez-vous, il y a bien des gens qui apprécient les shonens nekketsu, chacun ses crimes)
Alors pensez donc, lors de sa diffusion, Re:Zero a été une véritable bouffée d’air fraîche pour moi! Car oui, malgré un certain nombre de défauts, je pense que cet anime a objectivement plus de bon que de mauvais, surtout au niveau du personnage de Subaru, très intéressant et pratiquement inédit dans le genre.
Mais cet article n’est pas ici pour faire la critique de cet oeuvre, alors arrêtons-nous là.
Aujourd’hui, nous allons donc parler de l’anime Re: zero, oui, mais plus précisément de cette affiche:

Nous allons donc analyser ensemble l’imagerie de cette dernière et ses significations, c’est parti!

Tout d’abord, commençons par l’arrière-plan.
Nous voyons donc des cristaux rouges semblant partir du centre de l’image et se dirigeant vers les bords de cette dernière.
Mais que sont-ce, me demandez-vous? Tout simplement des cristaux de glace, probablement générés par Emilia. La glace est également un élément souvent utilisé pour représenter la stagnation, le fait que quelque chose soit figé. Ici, le temps, puisqu’il reboucle tant que Subaru n’arrive pas à s’en sortir.
Et pourquoi sont-ils rouges, vous interrogez-vous? (Vous êtes décidément des gens remplis de curiosité!) Tout simplement car le rouge rappelle le sang, la violence, la souffrance, et on sait tous que ces thèmes ont une importance capitale dans cet anime.

C’est là que vous me dites: “Mais enfin, n’importe quel abruti comprendrait ça! Tu nous prends VRAIMENT pour des cons!”
Je sais, je sais… Même un élève de primaire utiliserait cette couleur pour représenter la violence. Mais vous m’excuserez, il faut parler de tous les éléments d’une image si on veut l’analyser, même les plus évidents.
Alors rasseyez-vous et continuez à écouter, parce que c’est à partir de maintenant que ça va devenir intéressant (plus ou moins).

Nous voyons, contrastant avec tout ce rouge, un cercle violet foncé, la couleur de la “main spectrale”, la couleur représentant la Sorcière de l’Envie.
Il est important de noter que Subaru est au centre de ce cercle, forme représentant ici la “boucle”, le recommencement. Et étant donné l’origine de ce pouvoir, il est logique que ce cercle soit de la couleur représentant “Satella”.

Le fait qu’il (le cercle) entoure Subaru nous apprend une chose: ce personnage est piégé dans cette boucle, il ne peut pas en sortir, et elle agit de ce fait comme une prison. Cela nous dit que ce n’est pas un pouvoir que le protagoniste maîtrise, ou qui est le sien, mais bien une capacité qui le dépasse, et dont il est une sorte de victime.
Continuons avec ce cercle. Un élément très important de ce dernier, et qui résume bien l’histoire et le personnage dans leur ensemble, c’est qu’il est également “composé” des personnages féminins de la série, à savoir: Emilia, Ram et Rem, Béatrice et Felt (et même Puck en quelque sorte).

Pourquoi c’est important? Après tout, on pourrait se dire que c’est simplement un moyen de présenter les personnages principaux. Mais que nenni!
En fait, un certain nombre de fois dans l’anime (et encore plus dans le Light Novel, mais je ne spoil pas) Subaru ne va pas réussir à s’extirper d’une situation parce qu’il veut sauver tout le monde, et n’accepte aucun sacrifice.
C’est donc très malin de les avoir mis en cercle ainsi, car cela montre que s’il décide d’abandonner un de ces personnages à son sort, la boucle est brisée, et il pourrait aller de l’avant.
Il est ainsi piégé par son désir de sauver tout le monde (qui n’est pas une mauvaise chose, hein).

La position de ces personnages est également importante.
Commençons par nos jumelles préférées: Ram et Rem.
Le fait qu’elles soient représentées ensembles n’est évidemment pas anodin, car au-delà d’être des simples jumelles, nous voyons au cours de la série que chacune dépend de l’autre, particulièrement Rem. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle cette dernière est couchée sur Ram, et que sa tête est plus basse que celle de sa soeur, montrant que Ram est la “grande soeur”, qu’elle protège Rem.
Voyons maintenant Emilia.
Il y a bien moins à dire, mais nous pouvons tout de même noter qu’elle est la seule à être couchée sur le côté, le ventre en direction de Subaru, signifiant qu’elle est la personne la plus ouverte et bienveillante à son égard.
Ensuite, à l’inverse nous avons Felt.
Elle, effectivement, tourne le dos à Subaru. C’est compréhensible: elle est une fille qui a dû se battre pour survivre dans la rue. Nous voyons d’ailleurs dans la série qu’elle fait difficilement confiance à qui que ce soit, et agit souvent seule.
Aucune surprise, donc, à ce qu’elle soit moins ouverte à Subaru, et qu’elle lui “montre” son dos, faisant office de bouclier, signifiant également que ce personnage est fort (mentalement et physiquement), ou du moins veut l’être .
Nous avons enfin Béatrice qui, elle, repose sur le dos, et se retrouve donc le ventre en l’air. C’est un point important, puisqu’il coupe avec la personnalité et la force que possède ce personnage. En effet, le fait que son ventre est complètement exposé (même ses mains ne le couvrent pas) nous dévoile que Béatrice est en réalité bien plus fragile qu’on pourrait le croire, qu’elle a des faiblesses insoupçonnées.

Parlons maintenant rapidement de Subaru. Il se tient au milieu de l’image, ce qui nous fait part de son statut de protagoniste, et il est debout, les yeux ouverts et le regard orienté vers le haut.
Le fait qu’il soit debout nous montre qu’il est le seul à pouvoir parvenir à déjouer les plans du destin, et qu’il se bat dans ce sens. Ses yeux ouverts indiquent qu’il est le seul à être au courant de son pouvoir (tous les autres personnages “dorment”), et son regard, orienté vers le haut, observe en fait le futur: seul lui sait ce qu’il va se passer.

Ce que cette image fait très bien, c’est montrer que Subaru n’est pas un héro, puissant et courageux. La vue en contre-plongée témoigne de son impuissance: il est écrasé par le poids des difficultés que l’avenir lui réserve. Ce dernier est au-dessus de lui. Il l’oppresse
Son expression faciale est également révélatrice: elle transpire le doute et l’inquiétude.

Sur cette image, Subaru fait aussi globalement la même taille que les autres personnages et il se trouve sur le même plan qu’eux (même si lui est debout). Subaru n’est donc pas plus important que les autres, il est juste le seul à être conscient de ce qu’il va se passer, sans pour autant pouvoir y faire quoique ce soit.

Le dernier point que je vais aborder est plutôt court, mais il révèle une chose importante au sujet d’un personnage.
Analysons un peu l’orientation des regards des personnages féminins.

Nous avons tout d’abord Felt, les yeux dirigés à l’opposé de l’endroit où se trouve Subaru, cohérent avec le fait qu’elle lui montre son dos: elle est plutôt fermée et ne porte pas plus d’importance à Subaru que ça.
Ensuite, Emilia. Son regard est orienté vers Subaru: en accord, donc, avec le fait qu’elle soit tournée vers lui. Elle lui est ouverte.

Un peu plus intéressant: Ram et Rem.
Comme on peut s’y attendre, Ram ne regarde pas Subaru, car même s’il elle finit par relativement bien l’apprécier, elle reste méfiante à son égard et lui cache de nombreuses choses.
Par contre, celui de Rem entre en conflit avec sa position. En effet, elle lui montre son dos, donc elle ne lui accorde pas plus de confiance que ça et tente de rester distante. Mais comme on le sait tous, elle finira par s’ouvrir à lui et même par tomber amoureuse, ce que nous “annonce” l’orientation de son regard.

Il ne reste qu’un personnage. Notre chère Béatrice.
Comme on peut le voir, elle regarde légèrement vers Subaru. Elle est donc encline à s’ouvrir à lui, et on voit effectivement dans l’anime qu’elle l’apprécie, malgré son comportement (tsundere, tout ça).
Mais surtout, point le plus important, son regard est orienté vers le haut, comme celui de Subaru.
Je vous laisse en tirer les conclusions qu’il vous plaira.

Ce sera tout pour cette analyse. Bien sûr, il ne s’agit que de mon interprétation, et je peux me tromper.
Je vous encourage donc à me faire part de vos propres interprétations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
25 × 27 =