Règles

Le Plateau:

Chaque joueur dispose de 5 emplacements de créature et 5 emplacements de carte magique, ainsi qu’un cimetière, une pioche et une zone de terrain. Il existe également une zone d’isolement commune aux 2 joueurs.
La disposition des emplacements est la même que dans Yu-Gi-Oh.

Le déroulement du jeu:

Chaque joueur commence la partie avec 8000 PVs.
Au début de la partie, chaque joueur pioche 5 cartes de son deck. Vous avez le droit une seule fois au tout début de la partie, après avoir pioché ces 5 cartes, de choisir n’importe quel nombre de cartes dans votre main, de les placer sous votre deck puis d’en repiocher le même nombre. Vous devez ensuite mélanger votre deck.
Pour gagner une partie, il vous faut faire tomber les PVs de votre adversaire à 0.
À chaque début de votre tour, vous devez piocher une carte et passer les créatures s’étant suffisamment reposées en posture offensive.
Après la pioche, le tour se compose de trois phases:
1. La phase primaire: Vous pouvez faire une seule invocation normale (uniquement en posture offensive, défensive ou « dissimulé », impossible d’invoquer une créature directement en posture de repos), poser/activer des cartes magiques/d’équipement/de boost d’emplacement, utiliser des compétences de créatures, déplacer vos créatures et changer la posture de vos créatures.
2. La phase d’affrontement: Vous pouvez utiliser vos créatures pour attaquer votre adversaire ainsi qu’utiliser des cartes magiques déjà posées et des compétences de créatures. Chaque créature ne peut attaquer qu’une seule fois par tour. Une créature ne peut attaquer que la créature se trouvant en face d’elle. Si aucune créature ne se trouve en face de la vôtre mais qu’il reste des créatures sur le terrain de votre adversaire, votre créature ne peut pas attaquer directement les PVs de votre adversaire.
3. La phase finale: Vous pouvez utiliser des cartes magiques, activer des capacités de créature ainsi que changer la posture de vos créatures (celles qui n’ont pas attaqué).

Déplacement

Pendant votre phase primaire, vous pouvez déplacer vos créatures sur votre terrain sans limite de distance. Chaque créature ne peut se déplacer qu’une seule fois par tour. Si vous échangez deux créatures de place, ces deux créatures auront effectué leur déplacement. Une créature en posture de repos ne peut pas se déplacer par elle-même. Pour déplacer une créature au repos, vous devez sacrifier le déplacement d’une autre de vos créatures.

Les types de cartes:

1.1 Cartes créature:

Il s’agit des cartes que vous allez utiliser pour vous défendre et attaquer votre adversaire.

1.2 Les postures:

Vos créatures possèdent 4 postures différentes: la posture défensive, la posture offensive, la posture « dissimulé » et la posture de repos.

-Offensive: Si votre créature est dans cette posture, elle peut attaquer durant votre phase d’affrontement. Si votre créature est attaquée alors qu’elle est en posture offensive, la statistique d’Atk sera prise en compte.
Position: Haut de la carte en direction de votre adversaire.

-Défensive: Si votre créature est dans cette posture, elle ne peut pas attaquer durant votre phase d’affrontement. Si votre créature est attaquée alors qu’elle est en posture défensive, la statistique de Def sera prise en compte.
Position: Carte à l’horizontale

-Repos: Posture adoptée par une créature après avoir attaqué. Le nombre de tours qu’une créature passe en posture de repos après une attaque est déterminé par son niveau (plus de détails dans la partie « Statistiques »). Une créature en posture de repos ne peut pas attaquer lors de votre phase d’affrontement. Si votre créature est attaquée alors qu’elle est en posture de repos, la statistique de Def sera prise en compte.
Position: Haut de la carte orienté vers son propriétaire.

-« Dissimulé »: Si votre créature est dans cette posture, elle ne peut pas attaquer lors de votre phase d’affrontement. Si votre créature est attaquée alors qu’elle est en posture « dissimulé », la statistique de Def sera prise en compte. Cette posture ne peut être adoptée par une créature qu’au moment de son invocation, pas après. Aucun effet de créature ou de carte magique ne peut faire passer une créature en posture « dissimulé » à part si cela est explicitement précisé.
Le type et les effets d’une créature en posture « dissimulé » ne sont pas pris en compte. Lorsqu’une créature en posture « dissimulé » est prise comme cible d’une attaque, elle est révélée avant la résolution de l’affrontement, et son type et ses effets sont alors pris en compte.

1.3 Statistiques:

Niveau de la créature-> Il s’agit du chiffre figurant en haut à droite de la carte créature. Ce niveau influence deux choses: le nombre de créatures sur votre terrain qu’il faut sacrifier pour invoquer la créature, ainsi que son temps de repos. Le temps de repos est le nombre de VOS tours durant lesquels la créature restera en posture de repos sur votre terrain. Lorsqu’une créature sort de la posture de repos, elle est automatiquement mise en posture offensive. Sa posture peut être changée le tour même.
Exemples:
Niv.0: Une carte de niv.0 ne requiert aucun sacrifice. Après une attaque, cette créature restera en posture de repos jusqu’au début de votre prochain tour (0 tour).
Niv.1: Une carte de niv.1 requiert 1 sacrifice. Après une attaque, cette créature restera en posture de repos jusqu’au début de votre deuxième prochain tour (1 tour).
Niv.2: Une carte de niv.2 requiert 2 sacrifices. Après une attaque, cette créature restera en posture de repos jusqu’au début de votre deuxième prochain tour (1 tour), tout comme une créature de niv.1.
Def-> La statistique de défense, prise en compte lorsque votre créature est attaquée et qu’elle est en posture défensive, « dissimulé » ou de repos.
Atk-> La statistique d’attaque, prise en compte lorsque la créature attaque ou lorsqu’une créature est attaquée et qu’elle est en posture offensive.

1.3.1 Les statistiques lors d’un affrontement:

Posture Offensive vs Posture Offensive: La créature avec la statistique d’Atk la plus élevée détruit l’autre créature (cette dernière est envoyée au cimetière). Le propriétaire de la créature la plus faible reçoit des dégâts équivalent à l’Atk de la créature de son adversaire moins l’Atk de sa créature.
Posture Offensive vs Posture Défensive: Si la créature qui attaque a plus d’Atk que la créature qui défend n’a de Def, détruisez la créature qui défend (aucun dommage n’est reçu). Si la créature défendant a plus de Def que la créature qui attaque n’a d’Atk, infligez la différence entre la Def de la créature qui défend et l’Atk de la créature qui attaque au propriétaire de la créature qui attaque.
Posture Offensive vs Posture de repos: Même chose que pour « Posture Offensive vs Posture Défensive ».
Posture Offensive vs Posture dissimulé: Même chose que pour « Posture Offensive vs Posture Défensive ».
Posture Offensive vs votre adversaire ne possède aucune créature sur son terrain: Infligez un montant égal à la statistique d’Atk de votre créature au PVs de votre adversaire.

1.4 Les compétences de créature:

Il s’agit du texte se trouvant en dessous de l’image.

Il existe deux types de compétence de créature: active et passive.

Passive-> Une compétence passive ne nécessite pas qu’un joueur précise qu’il active une compétence: elle est constamment active. Il s’agit par exemple de bonus de statistique (ex: +100 Atk/Def à toutes vos autres créatures) ou de compétences s’activant à des moments précis (ex: au début de chacun de vos tours, vous pouvez piocher une carte supplémentaire).

Active-> Une compétence active nécessite qu’un joueur annonce l’activation de ladite compétence.

1.5 Le type de la créature:

Il s’agit du texte dans une petite boîte au-dessus de la compétence de créature et juste en-dessous de l’image. Ce type est important pour les différentes cartes magiques ou compétences de créatures ne concernant que certains types de créatures. (ex: +300 Atk à toutes les créatures de type « Loli »)

1.6 Les créatures uniques:

Il s’agit de créatures invocables uniquement en activant certaines cartes magiques ou en sacrifiant des monstres bien précis. On les reconnait grâce à l’absence de niveau sur leur carte.
Ces créatures sont toutes considérées comme des créatures de niveau 0.

2.1 Les cartes magiques

Elles peuvent être directement jouées depuis votre main durant votre Phase Primaire et votre Phase Finale. Elles doivent être déjà posées sur votre terrain pour être activées durant votre Phase d’Affrontement ou durant le tour de votre adversaire. Après avoir été activées, ces cartes vont dans le cimetière.
Les cartes magiques marquées d’un petit signe « ∞ » sont des cartes ayant un effet continu. Elles vont dans le cimetière que lorsqu’elles sont détruites par l’effet d’une autre carte.

3.1 Les cartes d’équipement:

Elles sont marquées par un symbole de soleil.
Elles ne peuvent être jouées ou activées que durant votre Phase Primaire et votre Phase Finale. Lorsque vous équipez une carte d’équipement à une de vos créatures, placer la carte légèrement en-dessous de votre créature. Une carte d’équipement équipée n’occupe plus d’emplacement de carte magique. Une carte d’équipement va au cimetière lorsque la créature à laquelle elle est équipée est détruite ou isolée.

4.1 Les cartes de terrain:

Ce sont des cartes qui, contrairement aux cartes créature et aux cartes magiques, sont horizontales. Elles doivent être placées sur votre zone de terrain. Ce sont des cartes octroyant des bonus ou des malus divers à toutes les créatures présentent sur le terrain, dépendant généralement du type de ces dernières. Il ne peut y avoir à la fois qu’une seule carte terrain sur le terrain. Si votre adversaire a une carte terrain dans son emplacement de carte terrain et que vous posez vous-même une carte terrain, la carte de votre adversaire est détruite.

5.1 Les cartes de boost d’emplacement:

Ce sont des cartes marquées d’un petit rectangle vert aux coins arrondis. Ce sont des cartes que l’on pose sur un emplacement de créatures ou de carte magique afin de donner des bonus aux créatures placées sur cet emplacement ou aux cartes magique activées ou posées sur cet emplacement. Les créatures et les cartes magiques posées ou activées sur des emplacements boostés par de telles cartes sont évidemment posées/activées SUR la carte de boost d’emplacement.
Il ne peut y avoir qu’une seule carte de boost d’emplacement sur un emplacement.
Il est impossible de déplacer une carte de boost d’emplacement après l’avoir jouée.

Le Système de « Réponse »

Lorsque votre adversaire effectue une action (invoque une créature, active une carte magique, déplace une créature, déclare une attaque ou « répond ») vous avez la possibilité de « répondre ».
« Répondre » consiste tout simplement à activer une carte magique ou un effet de créature dans l’optique, généralement, de contrer ce que fait votre adversaire ou du moins de lui mettre des bâtons dans les roues.
Lorsqu’on répond à une action, alors la réponse à la priorité.
En d’autres mots: si vous activez, par exemple, une carte magique en réponse à l’activation d’une carte magique de votre adversaire, l’effet de votre carte magique est appliqué avant celui de votre adversaire.
Exemple: votre adversaire active une carte magique dont l’effet est: « détruisez toutes les créatures que contrôle votre adversaire ». Vous répondez alors en activant une carte magique dont l’effet est: « Sacrifiez une de vos créatures afin de piocher une carte ».
Dans cette situation, votre effet gagne donc la priorité et vous allez donc sacrifier une de vos créatures, piocher une carte, puis l’effet de la carte de votre adversaire se déclenchera et toutes vos créatures restantes seront envoyées au cimetière.
À noter qu’il est impossible de répondre à l’utilisation d’une carte d’équipement, d’une carte terrain ou d’une carte boost d’emplacement.
Dans le cas où une carte magique ou un effet de créature nécessiterait que le propriétaire de la carte désigne une cible, alors il faut que le joueur adverse « réponde » avant que la cible soit donnée. Cela implique donc que les joueurs doivent laisser le temps à leur adversaire de répondre avant de désigner une cible.

Déroulement d’un affrontement:

Le joueur attaquant doit tout d’abord déclarer une attaque avec une des créatures qu’il contrôle (possible uniquement s’il y a une créature en face de sa créature ou aucune créature sur le terrain de son adversaire).
Le joueur attaqué peut alors choisir de répondre en activant une carte magique ou un effet de créature, ce à quoi peut bien évidemment répondre le joueur attaquant, et ainsi de suite.
Une fois ceci fait, résolvez les différentes réponses.
Si l’affrontement peut toujours avoir lieu et qu’il n’a pas été annulé, alors passez à la résolution de l’affrontement, consistant tout simplement à comparer les statistiques des deux créatures et en déduire la créature victorieuse et celle qui est détruite (la résolution de l’affrontement n’a évidemment pas lieu si votre créature attaque directement les PVs d’un joueur, et on passe directement au calcul des dégâts).
Une fois ceci fait, passez au calcul des dégâts, consistant à calculer les PVs perdus par les joueurs par suite de cet affrontement.
Enfin, la créature qui a attaqué passe en posture de repos. (Si l’affrontement/l’attaque est annulé(e), alors la créature attaquante ne passe pas en posture de repos, mais elle ne peut plus attaquer)

Règles supplémentaires/précisions:

Si une carte est marquée d’une petite étoile jaune dans son coin supérieur droit, c’est que vous ne pouvez mettre qu’un seul exemplaire de cette carte dans votre deck.
Vous ne pouvez mettre que trois exemplaires d’une même carte dans votre deck (si elle n’est pas marquée d’une étoile jaune).
À chaque fois que vous allez chercher une carte dans votre deck ou dans celui de votre adversaire, vous devez le mélanger après coup.
La première personne qui joue ne peut pas attaquer lors de son premier tour.
Si une de vos créatures passe en posture de repos durant le tour de votre adversaire, considérez que ce changement de posture a eu lieu lors de votre tour précédent.
Tous les jetons, à part si précisé autrement, sont considérés comme des créatures. Lorsqu’un jeton est détruit, il ne va pas au cimetière, il est juste retiré du jeu.
Les jetons « Loli-fille » sont considérés comme des créatures tant qu’ils sont sur le terrain. Ils possèdent 1000 d’Atk et 1000 de Def. Il est possible de sacrifier un Jeton « Loli-fille » durant n’importe quelle phase du jeu afin d’augmenter l’Atk et la Def d’une créature de 300. Lorsqu’un jeton Loli-fille est détruit, il ne va pas au cimetière, il est juste retiré du jeu. Il est impossible de sacrifier les jetons « Loli-fille » pour une invocation nécessitant un/des sacrifices durant le tour où ils ont été invoqués.
S’il ne figure, sur une carte magique, aucune précision quant à la ou les phases durant lesquelles elle peut être activée, alors cette carte peut être activée n’importe quand.
Idem pour les effets de créature.
Si la seule créature que votre adversaire contrôle est une créature qui « ne peut pas être prise pour cible d’une attaque », alors vous pouvez attaquer directement ses PVs.
Le « propriétaire » d’une carte est la personne qui a, à l’origine, cette carte dans son deck.
Le « contrôleur » d’une carte est la personne qui a cette carte sur son terrain ou dans sa main.
Une créature ne peut pas être passée dans une posture si elle est déjà dans cette posture. Exemple: une créature en posture de repos ne peut pas être passée en posture de repos.
Il est impossible de changer la posture d’une créature pendant le tour où elle a été invoquée tout comme il est impossible de changer la posture d’une créature ayant attaqué durant le tour en cours.
Si l’effet d’une carte ou d’une créature ne peut pas être pleinement appliqué, vous pouvez quand même activer la carte/l’effet et appliquer ce qu’il est possible d’appliquer, à part s’il est précisé autrement.
Le « sexe » d’une créature (masculine/féminine) est déterminé par le sexe du personnage ou de la personne référencée (celui/celle qu’on voit dans l’image).
Une créature représentant un objet n’a pas de sexe.